• ♥ Le soleil  ♥

    Le soleil

    Le soleil

    Le soleil

    flambeau de l'Univers,charmant père du jour,

    Globe d'or et de feu, centre de la lumière,

    Admirable portrait de la cause première,

    Tu fais de la nature et la joie et l'amour.

    Le soleil

    Comme un superbe roi, qui brille dans sa cour,

    Couronné e rayons en ta haute carrière,

    Des portes d'Orient tu franchis la barrière,

    Pour visiter le Gange et le Pô tour à tour.

    Le soleil

    Ainsi marchant toujours dans la pompe royale,

    et courant de l'aurore à l'Inde occidentales,

    Tu répands en tous lieux ton éclat sans pareil.

    Le soleil

    Mais si je te compare à Dieu de la nature, 

    Dont tu n'es après tout que la faible peinture,

    Ton éclat n'est qu'une ombre et tu n'es plus soleil.

    Laurent Drelincourt (1625-1680)

    Le soleil


    13 commentaires
  • ♥ La dernière rose  ♥

    La dernière rose

     La dernière rose

     La dernière rose

    La dernière rose, aux pétales rougies

    Folâtre dans mes yeux comme un papillon de nuit

    L'iris avec ce doux velours charmant

    illumine mon regard, comme celui d'un enfant

    Qui découvre sa elle étoile du matin 

    Brillante dans les cieux de son destin

    Mon cœur brûle de milliers de flammes

    Qui lèchent tendrement les lèvres de mon âme

    Je vois ainsi les anges se mirer dans son cœur 

    l'astre des cieux dans un immense bonheur

    Réchauffe la plus belle princesses des fleurs

    Mes mains la caresse: toutes tremblantes

    Reçoivent une douce récompense odorante

    Mon cœur tressaille et chante les louanges

    De cette princesse qui fait rougir le cœur des anges

    ClauceB

    La dernière rose


    13 commentaires
  • ♥ Rose d’automne  ♥

    Rose d’automne

    Rose d’automne 

    Roses d'automne 

    Aux branches que l'air rouille et que le gel mordore

    Comme un prodige inouï du soleil

    Avec plus de langueur et plus de charme encore 

    Les roses du parterre ouvrent leur cœur vermeil. 

    Rose d’automne 

    Da,s sa corbeille d'or, Août cueillit les dernières

    Les pétales de pourpre ont jonché le gazon

    Mais voici que soudain, les touffes printanières

    Embaument les matins de l'arrière-saison.

     Rose d’automne

    Les bosquet sont ravis, le ciel même s'étonne

    De voir, sur le rosier qui ne veut pas mourir, 

    Malgré le vent, la pluie et le givre d'automne

    Les boutons tout gonflés d'un sang pourpre, fleurir.

     Rose d’automne

    En ses fleurs que le soir mélancolique étale

    C'est l'âme des printemps fanés qui, pour un jour,

    Remonte et de corolle en corolle s'exhale, 

    Comme soupirs de rêve et souries d'amour.

    Rose d’automne 

    Tardives floraison du jardin qui décline

    Vous avez la douceur exquise et le parfum

    Des anciens souvenirs, si doux,  malgré l'épine 

    De l'illusion morte et du bonheur défunt.

    Nénée Beauchemin

    Rose d’automne


    15 commentaires
  • ♥Émerveillement  ♥

    Automne

     Émerveillement

    Émerveillement

    Sur l'eau claire que berce un roulis évanescent

    S'épand dans le soir gris le souffle de l'automne

    Qui pleure son immense chagrin morne et lent

    Par-dessus l'étendue tranquille et monotone.

    Émerveillement 

    Le soleil s'attriste en des rayons navrés,

    Et le rivage jonché de poussières dorées

    Devient dans le soir que l'ombre déjà suggère,

    Féerie de pâtures d'or jusqu'à ses pieds.

    Émerveillement 

    Soudain, l'astre tressaille, saisi, émerveillé,

    a la vue d'une sirène blonde et alanguie

    Arborant deux seins blancs comme de marbre sculptés,

    Amenée, pour lui seul, par les flots éblouis.

    Sissi poésie ne habit 

    Émerveillement


    19 commentaires
  • ♥ Toussaint  ♥

    Toussaint

    Toussaint

     « Partir n’est point partir quand l’amour des proches

    reste présent dans le cœur »

    Toussaint

    Toussaint 

    « Quand une vie s’éteint, une âme monte au ciel pour devenir

    une étoile et illuminer le ciel des proches. »

    Toussaint


    10 commentaires
  • ♥ Le lac  ♥

    Le lac 

    Le lac

    Le lac

    Le temps s'est arrêté sur le lac endormi

    Pas un souffle, sur l'onde de sa vie

    Les arbres incrédules font entre eux silence

    Rien ne vient troubler le chant de cette absence

    le voile de ce temps à décoloré le bleu du ciel

    Sans savoir si le dieu du moment est éternel

    Il pleure en blanches nuées au palais des cieux

    Les montagnes soucieuses de leur teint laiteux

    Se concertent avec un calme glacial de douceur

    Chacune y va de son petit mot de crainte et de peur

    Le lac plonge au plus profond de ses couleurs

    Pour éclairer ses voisines à retrouver les saveurs

    De ce temps qui a disparu sans l'avoir annoncé

    Pour faire prendre conscience qu'il faut un peu méditer

    sur le chant des notes qui composent la vie

    Réaliser un véritable ensemble naturel d'harmonie

    Le temps ne s'arrêtera jamais avec tendresse

    son horloge immortelle n'a aucune faiblesse 

    ClaudeB

    Le lac


    12 commentaires