• ♥ Bon Noël  ♥

    Bon Noël

    Bon Noël

    Bon Noël

    Bon Noël  

    Bon Noël

    Ce sera un petit Noël lumineux 

    Un Noël où l'on se sentira heureux, 

    Ce sera un soir si doux et si beau

    Celui qui nous apportera un cadeau

    Bon Noël

    Ce sera un Noël de féerie 

    Garnie de brocatelle et de velours

    Quand chacun recevra, l'âme ravie, 

    Un cadeau en papillote d'amour

    Sissi poésie en habit

    Bon Noël


    13 commentaires
  • ♥ Noël  ♥

    Noël 

    Noël

    Noël

    Noël

     Noël les foyers sont en liesse

    Ouvrons grand nos cœur à autrui

    Et offrons toute notre tendresse 

    La belle nuit portera ses fruits

    Sissi poésie en habit

    Noël 

    Je serais absente toute la journée serais "en famille"


    12 commentaires
  • ♥ Première neige  ♥

    Première neige      

     Première neigePremière neige

    Première neige

    Une plume blanche et légère,

    Effleure la joue d'un sapin

    Qui accueille cette étrangère

    Comme une caresse en satin.

     Première neige

    Puis c'est un doux duvet qui pose

    Sa grande main immaculée,

    Comme un silence sur les choses,

    Un soupir s'élève, étouffé.

    Première neige 

    La forêt ne respire pas,

    Les oiseaux suspendent leurs chants,

    Le temps même allège son pas

    Pour honorer l'elfe aux gants blancs

    Première neige 

    Qui, lentement, tire le voile

    Sur la nature et son jardin.

    Là-haut, se taisent les étoiles,

    La nuit s'endort dans un écrin.

    Marie-France MELLONE

    Première neigePremière neige

     

    Première neige


    13 commentaires
  • ♥ Le château de Fernay Voltaire   ♥

    Le château de Fernay Voltaire

    Le château de Fernay Voltaire 

    Un peu d'histoire:

    François-Marie Arouet, dit Voltaire(1694-1778), le plus célèbre philosophe

    des lumières, a eu une vie à la fois riche et mouvementée.

    Enfant brillant mais turbulent, Voltaire multipliera dès son plus jeune âge

    les mots d'esprit à l'encontre des "grands" et du pouvoir qui lui vaudront

    d'être embastillé à deux reprise, contraint à l'exile c'est à Ferney, près de

    la frontière suisse et à labri des puissants, que Voltaire passera ses vingt

    dernières années. Partons à la découvert de son château récemment restauré (2018)

     Le château de Fernay Voltaire

    en 1736 contacté par le roi de Prusse qui cherche à l'arracher à la cour de France

    Frédéric 11 lui écrit " continuez, Monsieur, à éclairer le monde. Le flambeau

    de la vérité ne pouvait être confié à de meilleures mains." Le philosophe résiste, 

    notamment sous l'influence de sa compagne Emilie du Châtelet qui est méfiante.

    en 1749 à la mort de cette dernière, Voltaire plonge das une profonde dépression.

    Peu apprécié par Louis xv, il cède à l'appel de Frédéric 11 et par rejoindre la 

    cour de Prusse en 1750.peu à peu leur relations se détériorent,; lorsque Voltaire

    publie un pamphlet contre le président de l'Académie des Sciences sans l'accord du

    roi, Frédéric se sent berné et ordonne la saisie et la destruction publique du texte.

    et en 1753, Voltaire quitte le pays.

     Le château de Fernay Voltaire

    Il demande à retourner à Paris mais on lui interdit de rejoindre la capital de France

    C'est à Genève qu'il se replie, la ville étant réputée pour sa tolérance, pur ses

    banquiers et pour ses éditeurs qui ne subissent pas la censure Française. il mène grand 

    train mais le philosophe déchante: cette ville qu'il croyait être la patrie de la liberté

    censure ses ouvrages et il est interdit de théâtre. Il doit par ailleurs se méfier des 

    pasteurs genevois qui lui recommandent de ne rien publier sur la religion mais en 1757, un

    scandale éclate lorsque l'Alambert publie le texte "Genève"inspiré par Voltaire, où il 

    écrit: "On se plaint moins à Genève qu'ailleurs des progrès de l'incrédulité, ce qui ne 

    doit pas surprendre;la religion y est presque réduite à l'adoration d'un seul Dieu, du 

    moins chez tout ce qui n'est pas peuple: 

    Le château de Fernay Voltaire

    Voltaire sent qu'il doit partir pour trouver son indépendance. Toujours indésirable 

    dans la cour de France, il part s'installer à Ferney qui cumule de nombreux avantages.

    La ville est en effet située en France, à la frontière de la Suisse ( à seulement 4 km

    de Genève), mais jouit d'une certaine autonomie qui le préserve des tracasseries

    de Versailles.

    Le château de Fernay Voltaire

    C'est ainsi qu'en 1758, alors âgé de 65 ans, Voltaire se porte acquéreur du Château 

    de Ferney. Il y passera ses vingt années les plus fécondes et va profondément transformé

    la ville.......

     Le château de Fernay Voltaire


    16 commentaires
  • ♥ Parfum de rose  ♥

    Parfum de rose

     Parfum de rose

    Parfum de Rose

    Toutes choses ont changées

    Les fleurs se sont fanées

    L'hiver les a gelées

    De ses saints printaniers

    Sur les pétales en tâches noires

    Les traces de la nuit exécutoire

    Dans les jardins écrit l'histoire 

    C'est le temps d'un palais flétri

    Celui auquel le soleil redonne vie

    Le jardin de Cythère dans son infini

    Se laisse féconder à l'océan de la nuit

    La nature écrit toujours au cœur de l'âme

    Des lettres en bleu que tout enflamme

    Ainsi s'allume la sève et la rosée

    Naître à nouveau à l'horizon de l'été

    Toute la lumière de la rose

    Son cœur à nouveau se son parfum explose

    inonde de l'éther tout l'iris des yeux 

    Rendant à l'âme son plaisir amoureux

    ClaudeB

    Parfum de rose

    Parfum de rose

    Plein de bisous à lundi

     


    17 commentaires
  • ♥ La neige  ♥

    La neige

    La neige  

    La Neige                  

    L'air donne le frisson comme un breuvage amer.

    Le jour est morne, éteint, et prend des tons de cuivre.

    Les moineaux, pépiant de froid, se laissent suivre,

    Et, s'envolant, font sur la brume un vague éclair.

    La neige  

    La neige, floraison pâle des ciels d'hiver,

    Fait pleuvoir tristement ses étoiles de givre.

    Les arbres aux bourgeons captifs qu'Avril délivre

    Se la mettent au front, ainsi qu'un joyau clair.

    La neige  

    Frêle et vain ornement, outrage des ramures

    A qui va la beauté des larges feuilles mûres,

    Où circule le sang glorieux des étés !

    La neige  

    Ta blanche clarté fait que j'aime mieux les roses,

    Ô neige, dont la grâce est celle des chloroses,

    Image des froideurs et des virginités.

    Albert Mérat.

    La neige


    12 commentaires