• ♥ L’enfance ♥

    ♥ Élégance ♥

    ♥ Élégance ♥

     L’enfance

    Qu’ils étaient doux ces jours de mon enfance

    Où toujours gai, sans soucis, sans chagrin,

    je coulai ma douce existence,

    Sans songer au lendemain.

    Que me servait que tant de connaissances

    A mon esprit vinssent donner l’essor,

    On n’a pas besoin des sciences,

    Lorsque l’on vit dans l’âge d’or !

    Mon coeur encore tendre et novice,

    Ne connaissait pas la noirceur,

    De la vie en cueillant les fleurs,

    Je n’en sentais pas les épines,

    Et mes caresses enfantines

    Étaient pures et sans aigreurs.

    Croyais-je, exempt de toute peine

    Que, dans notre vaste univers,

    Tous les maux sortis des enfers,

    Avaient établi leur domaine ?

     ♥ Élégance ♥

    Nous sommes loin de l’heureux temps

    Règne de Saturne et de Rhée,

    Où les vertus, les fléaux des méchants,

    Sur la terre étaient adorées,

    Car dans ces heureuses contrées

    Les hommes étaient des enfants. 

    Gérard de Nerval,

     


    28 commentaires
  • ♥ Tendresse ♥

    ♥ Tendresse ♥

    ♥ Tendresse ♥♥ Tendresse ♥♥ Tendresse ♥

     La tendresse, comme l’amour sont les seules choses

    Au monde qui s’agrandissent en se partageant…

     ♥ Tendresse ♥

    Tout au fond de votre cœur, un germe de tendresse n’attend

    Qu’un sourire chaleureux pour se développer.

    ♥ Tendresse ♥


    24 commentaires
  • ♥ L’enfant ♥

    ♥ L’enfant ♥

    ♥ L’enfant ♥♥ L’enfant ♥

    Un enfant

    Un enfant bienheureux aime tout simplement,

    De sa mère à tout ce qui lui procure plaisir,

    Un enfant malheureux pleur tout simplement,

    Quand il a mal ou peur ou simplement envie.

    ♥ L’enfant ♥ 

    L’enfance insouciante n’es pas une légende,

    C’est l’essence même du petit d’homme qui apprend,

    L’enfant aimant à l’infini n’est pas un roman,

    C’est la réminiscence de son allaitement.

     ♥ L’enfant ♥

    Un enfant construit sa vie en récréation,

    Il a déjà l’âme d’u artiste de la vie,

    Il mimétisme tous nos parles et actions.

     ♥ L’enfant ♥

    L’enfance est la forme absolue de l’innocence,

    Prenons garde de lui montrer l’insolence,

    Il aura tôt fait d’apprendre la vilenie. 

    Ymer TNEGER


    23 commentaires
  • ♥ Le jour s’évanouit 

    ♥ Le jour s’évanouit ♥

    ♥ Le jour s’évanouit ♥

    LE JOUR S’EVANOUIT

    Le jour s’évanouit d’une splendeur immense,

    Le soleil qui s’éteint, dans la nuit qui s’avance,

    Met l’horizon en feu dans l’âtre de ses flammes.

    Les nuages s’enfuient, dans le sang de leur âme,

    De pourpre et d’or en vagues au ciel mouvant,

    Dans leur flot sans bruits, emportés par le vent.

    Le jour se meurt, la nuit sa délivrance,

    Attache une à une, les étoiles qui se balancent.

    L’obscurité met sa robe, pour recouvrir le monde,

    La lune qui monte, avec sa clarté blanche, l’inonde,

    De ses rayons blafards, comme un fanal solitaire,

    Fanatisant ainsi, la nuit au ciel de la terre.

    La nuit vampirisme du jour, dans le soir du temps

    Suce les nuages, en les vidant de leur sang.

    Les âmes silencieuses commencent alors à souffrir,

    Quand monte dans leurs cœurs, le souffle du désir.

    A l’unisson, toutes les voix arrivent des étoiles,

    L’oiseau céleste, à tire d’ailes, lève le voile,

    De cette ombre, où le noir de la nuit règne en vain,

    Pour illuminer le ciel d’un sourire divin

    ClaudeB


    27 commentaires
  • ♥ Un enfant ♥

    ♥ Un enfant ♥

     

    ♥ Un enfant ♥

    Un enfant peut toujours enseigner trois choses à un adulte ;

    Etre content sans raison, s’occuper toujours à quelque-chose

    Et savoir exiger de toutes ces forces ce qu’il désire.

    Paulo Goelho


    22 commentaires
  • ♥ Les quatre saisons ♥

    ♥ Les quatre saisons ♥

    ♥ Les quatre saisons ♥

     LES QUATRE SAISONS

    La sève et les hormones sortent de leur langueur

    Les oiseaux émerveillent nos oreilles de leur chant,

    Les nids se rebâtissent dans la bonne humeur,

    Les ramures s’illuminent de reflets changeants.

     ♥ Les quatre saisons ♥

    Ce que Mai n’a qu’effeuillé, juillet l’envahit,

    Ce que Juin n’a qu’effleuré, l’été l’épanouit,

    Les prés verts et les sables blonds accueillent la nuit,

    Les amants d’un jour y laissent la sueur du délit.

    ♥ Les quatre saisons ♥ 

    L’automne confirme les désunions de l’été,

    La pluie pleure sur les espoirs à jamais perdus,

    Les couples scellés goûtent aux saveurs des sentiers,

    Aux ramures enflammées et aux odeurs d’humus

    ♥ Les quatre saisons ♥ 

    Les nuits hivernales effacent les jours idéaux,

    La lumière monte des tapis de neiges blanches,

    Sous la fourrure, face au feu crépitant et chaud,

    Aucun mots n’a de sens et seul règne le silence.

    Ymer TNEGER


    22 commentaires
  • ♥ Venise ♥

    ♥ Venise ♥

    ♥ Venise ♥

    Carnaval de Venise

    Venise en organza, plumes et soie précieuse

    Habille ses folies de fastes tapageurs

    Sous le masque, reluit la flamme aventureuse

    Des beaux yeux de l’Amour, éternel voyageur.

     ♥ Venise ♥

    Il volète, insouciant comme ce papillon

    Que de sa main gantée la belle attire à elle

    Mais qui s’enfuit déjà plus loin, à tire-d’aile

    Vers le bleu d’un regard ou l’émoi d’run frisson !

    ♥ Venise ♥ 

    Les décors somptueux de ces fêtes profanes

    Et le gai tourbillon de tant de femmes fleurs

    Que les pressants suivent avec ardeur

    Sont déjà révolus, leur image se fane…

    ♥ Venise ♥ 

    Venise en organza, plumes et soie précieuse

    Hante mes souvenirs sur la place Saint-Marc

    Et j’ai le blues de toi, Belle mystérieuse

    Sous le masque blafard où brûlait ton regard…

    Michel Corti


    23 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires