• ♥ Les pétunias noirs  ♥

    ♥ Les pétunias noirs ♥ 

    ♥ Les pétunias noirs ♥♥ Les pétunias noirs ♥

    LES PETUNIAS NOIR
    Le pétunia noir
    Brille au soleil du soir
    Son velours berce les yeux
    De reflets moirés de bleu
    Son flux au jardin des caresses
    Une douce lumière d’ivresse
    Son ébène libère le vent
    Se colorant de reflets d’argent
    Il fait luire toutes les étoiles
    Dans son nocturne voile
    L’iris en rayonne ébloui
    De bonheur il en sourit
    L’or noir de l’océan sublime
    S’étale aux pétales de l’abime
    Il éclaire la nef des cieux
    De son noir mystérieux
    C’est un univers au noir pacifique
    Au charme de l’orient mirifique
    Le ciel serein au soir s’enchaîne
    Le pétunia noir en sera la reine

    ClaudeB

    ♥ Les pétunias noirs ♥♥ Les pétunias noirs ♥


    19 commentaires
  • ♥ Rêverie  ♥

    ♥ Rêverie ♥

    ♥ Rêverie ♥

    Rêverie

    Lorsque sombre et silencieux 

    Descend le soir;

    Et que les yeux argentés des étoiles

    Viennent se mirer sur la terre,

    Comme dans un miroir,

    Pour ne pas sombrer dans la mélancolie

    Qui m'envahit dans l'obscurité,

    Je cherche

    Dans l'enchantement de la poésie;

    l'évasion...

    Qui m'entraîne loin dans ma rêverie, 

    Au gré de mon imagination

    ♥ Rêverie ♥ 

    Mon regard dans la nuit, 

    Suit un souffle de vent,

    Qui comme lui s'élève, se perd,

    Dans l'infinité du firmament,

    Tel le sillon d'un comète, 

    Il vogue dans l'espace céleste

    Oubliant cette obscure planète.

    ♥ Rêverie ♥ 

    Et pendant qu'ici bas

    tout s'endort,

    tout se tait, 

    Il règne dans cette oasis de silence

    une apothéose!...

    Qui remplit mon âme,

    d'un sentiment de paix.

    ♥ Rêverie ♥ 

    Et moi...

    a mi chemin entre rêve et réalité,

    Perdue dans ma rêveri 

    Je ne sais plus ...

    S'il faut en rire ou en pleurer

    Maria Salamone

    ♥ Rêverie ♥


    12 commentaires
  • ♥ Le Pourquoi pas  ♥

    ♥ Le Pourquoi pas ♥

    ♥ Le Pourquoi pas ♥

    Le Pourquoi pas   (Jean charcot-1867-1936)

    Pour tenter l'aventure en des eaux antarctiques,

    J'explorais l'univers sous des ciels inconnus,

    J'étais un beau trois-mâts aux marins héroïques.

     ♥ Le Pourquoi pas ♥

    Mais la mer m'a trahi avec ses lames sournoises,

    Avec les vents complices qui soufflent et qui font rage,

    Traîtres aux sombres vœux et aux ruses matoises.

    ♥ Le Pourquoi pas ♥ 

    C'était jour d'ouragan. Trompé par la brume,

    Au large de l'Islande sur un récif obscur,

    Ma carène éventrée gémit en bavant l'écume.

    ♥ Le Pourquoi pas ♥ 

    J'ai corps et biens péri à trois milles du rivage,

    La mer m'était promise comme unique tombeau,

    Charcot perdit la vie et son bel équipage.

    ♥ Le Pourquoi pas ♥ 

    Dans la baie de Faxa désertée par l'azur,

    Quelques part en Islande dans le grand au-delà,

    Nous eûmes la même mort sans linceul ni tenture.

     ♥ Le Pourquoi pas ♥

    Repose en paix Charcot, la mer ce fut ta croix,

    Des Ave Maria pour ton âme je récite,

    Une épave qui prie? étrange mais "Pourquoi pas"?

    Sissi poésieenhabit

    ♥ Le Pourquoi pas ♥


    19 commentaires
  • ♥Au jardin des fleurs  ♥

    ♥ Au jardin des fleurs ♥

    ♥ Au jardin des fleurs ♥ 

      AU JARDIN DES FLEURS
      
    Au jardin des fleurs

      Je vois l’âme de ton cœur
      Je vois toutes les fleurs bleues
      Aux couleurs de tes yeux
      Ton âme resplendit
      Dans son immense infini
      Son azur phosphorescent
      Illumine le temps
      Une gerbe dans les cieux
      Un diadème pour les dieux
      Les astres pasteurs
      Scintillent de bonheur
      Tu es leur souveraine
      A mes yeux tu en es la reine
      Monette mon amie
      Tu le seras toute ma vie
      Je viens de faire un voyage sacré
      Dans ton cœur étoilé

    ClaudeB 

    ♥ Au jardin des fleurs ♥

    Hélène est désolée de ne pouvoir vous rendre visite

    elle est privée d'internet en Savoie et passera dès qu'elle le pourra

    Je crois que certaines n'ont pas compris c'est Hélène et non moi Marlène

    qui est partie en cure elle ne peut pas passer n'ayant plus d'internet


    19 commentaires
  • ♥ La Bruyère  ♥

    ♥ La Bruyère ♥

    ♥ La Bruyère ♥

    La Bruyère

    Loin de tout fleurit la bruyère; sur les landes solitaires, sur les

    pauvres collines, les rochers escarpée, à l'écart de toute habitations.

    Ses modestes grappes frissonnantes sous le vent. 

    Ses Clochettes d'un rose mourant, presque mauve, évoquent une douce 

    tristesse, un effacement résigné mais combien délicat et touchant, un

    effacement résigné mais combien délicat et touchant.

    Bruyère, image même de la solitude!

    ♥ La Bruyère ♥ 

    J'ai cueilli ce brin de bruyère;

    L'automne est morte souviens-t-en,

    Nous ne nous verrons plus sur terre,

    Odeur de temps, brin de bruyère,

    Et souviens-toi que je t'attends. 

    Guillaume Apollinaire

    ♥ La Bruyère ♥


    12 commentaires
  • ♥ L’olivier  ♥

    ♥ L’olivier ♥

    ♥ L’olivier ♥

    L'olivier

    Il ne porte pas d'armure,

    son esprit n'est pas guerrier,

    D'argent est sa ramure,

    De sagesse sa pensée.

    ♥ L’olivier ♥ 

    Il fait parfois ce rêve étrange,

    Un vent furieux s'élève soudain,

    Fait pleurer toutes les branchez

    Et trembler ses longues mains.

    ♥ L’olivier ♥ 

    Des nuées de fine ramilles 

    Par l'aventure attirées,

    De-ci, De-là, s'éparpillent 

    assoiffées de liberté.

    ♥ L’olivier ♥ 

    Mais leur destinée n'est pas l'errance, 

    Bien plus magique est leur devoir,

    Tous ces jardins qu'elles ensemencent,

    Fleurissent alors d'un fol espoir.

     ♥ L’olivier ♥

    D'un élan unique sur toute la terre

    Jaillissent des arbres d'argent par milliers, 

    Tandis qu'une main qu'un beau soleil éclaire,

    Tend à chaque être un rameau d'olivier.

    Sissi poésieenhabit

    ♥ L’olivier ♥


    16 commentaires
  •  

    ♥ Le liseron ou convolvulus   ♥

    ♥ Le liseron ou convolvulus ♥

    ♥ Le liseron ou convolvulus ♥

    CONVOLVULUS
    Convolvulus où liseron deux beautés
    A l’iris de mes yeux toujours émerveillé
    Deux magnifiques paraboles sacrées
    Fouillent l’infini du firmament étoilé
    Les antennes intérieures aux fils tout dorés
    En silence écoutent la voie lactée
    Cherche les trous noirs à la couleur voilée
    Du profond des ténèbres le mystère reste entier
    Le feuillage argenté, brille du chant sacré

    ClaudeB

    ♥ Le liseron ou convolvulus ♥


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique