• Mon muguet

      

    Petit brin  de muguet,

    Petit brin du bonheur,

    Aux clochettes blanches,

    Ta beauté me captive

    Ton parfum m’enivre,

    Petit brin du bonheur

    Porte à mes amis(es)

    De la chance tout

    Au long de l’année.

    Gros bisous à vous tous

    Marlène


    4 commentaires
  • L’amour d’une mère

     


     

    Je viens de lire l’histoire d’une maman d’un petit garçon de 9 ans qui est handicapé,  et qui m’a émue, et que je trouve très courageuse.

      Elle à écrit cette poésie dans l’espoir de mettre un peu de baume sur le cœur des parents qui ont décidé de garder leur petit ange avec eux, et qui ont choisi, comme elle, de braver la tempête et de savourer tout l’amours que ce petit être descendu du ciel  peut apporter.

    ********

     J’ai décidé de garder mon fils auprès de moi, de l’aimer et de le protéger tout au long de ma vie et c’est le plus beau cadeau que le ciel m’a fait.

     

     

     

     

    Même si mes yeux te fixent sans te voir,  
    regarde-moi et qu'importe...

     Car c'est avec mes mains que je te connaîtrai...
      

     Même si mes oreilles sont sourdes à tes propos, parle-moi...
    et qu'importe...

     Car c'est avec mes yeux que je te comprendrai...
     

     Même si ma bouche reste muette à tes demandes,
    questionnes-moi...
     et qu'importe...

     Car c'est avec mon cœur que je répondrai...
     

     Même si mon fauteuil roulant te paraît froid, approche-toi... 
    et qu'importe...Car
     c'est avec ma chaleur que je te rejoindrai...

     

    Même si ma tête te semble vide et que mon corps
    ne répond pas à tes gestes,
     ne me fuis pas...

     Car c'est avec ta tendresse que je survivrai...


     
    Même si je suis «différent» de toi, ne m'isole pas...

    Car c'est avec ton aide  que je m'épanouirai... à côté de toi...

     


    9 commentaires
  • Tendresse 

     

     

    La tendresse à l'enfant

     

    Une main sur la joue d’un enfant en sanglots
    Apaise la brûlure d’un chagrin d’innocence,
    Une douce caresse sur sa peau en souffrance,
    Pour sécher la tristesse de ses yeux angelots.

    Il n’est plus beau cadeau que son pleur oublié
    Au creux de cette main offerte à sa détresse,
    Venue à son secours avec délicatesse
    Avec pour seul retour son regard enjoué.

    Il n’oubliera jamais cet élan généreux,
    L’instant et le partage entre bonheur et larme ;
    Il aimera l’amour, en refusera l’arme,
    Essuiera, à son tour, la pluie d’un malheureux.

    Quand adulte sera, fort de ce sentiment,
    Main posée sur la joue de l’enfant, il sèchera sa peine,
    Chassera le nuage à la noire fontaine
    Ternissant l’horizon de l’âge insouciant.

    Un geste de tendresse, un sourire échangé,
    Un éclat au soleil dans une vie trop sombre,
    C’est bien peu de choses au coeur de la décombre
    D’un ciel en péril, d’un rêve égratigné.

     


    2 commentaires
  • Petits moments de bonheur

     

     

      

    « Oubliez les échecs du passé. Ne rappelez pas à l’autre ses erreurs anciennes cela ne sert qu’à détruire le bonheur présent »

     

    « La vie est trop courte pour perdre du temps à haïr les gens »

     


    3 commentaires
  •  Charme

    Un monde en couleurs ! 


    Viens dans mon nuage, laisse-moi t'emmener,
    T'offrir en partage mes rêves cachés.
    Je ne sais pas pourquoi ni comment,
    Il m'arrive de voir la vie autrement.


    Il suffit parfois de si peu
    Pour que je m'envole vers d'autres lieux,
    Pour que mon esprit vagabonde
    Comme s'il voulait refaire le monde.


    Si la terre était un tableau,
    Je prendrai mes plus beaux pinceaux
    Et les tremperais dans mon cœur
    Pour y redonner des couleurs.


    Je couvrirais le gris de la maladie
    Par l'éclatant blanc de la vie
    Et je remplacerais le noir
    Par le vert, couleur de l'espoir.


    Bien sûr, j'en laisserais un peu
    Pour les nuits des amoureux.
    Quant au rouge, j'en mettrais partout
    Car les enfants l'aiment beaucoup.


    J'en peindrais le nez des gens
    pour qu'ils soient moins sérieux
    Et à tous, je mettrais de l'or au fond des yeux.


    Évidemment, tout cela sort de mon imagination
    Mais dans notre cœur, on a tous des pinceaux et des crayons
    Pour colorer notre univers.


    Il suffit de si peu pour le faire
    Et d'ailleurs, si je t'ai fait l'imaginer,
    C'est que j'y suis un peu arrivé.
     

    Auteur :  Sophie


    5 commentaires
  • Miroir

     

     

    « Ne vous mettez pas en avant, mais ne restez pas en arrière.. »

     

    « Le chemin du devoir est toujours proche, mais l’homme le cherche loin de lui »

     

    Proverbe chinois

     


    2 commentaires