•  La Sauge


    1 commentaire


  • Timidité

      

     

     

    La timidité tient au caractère ;

     L’embarras, aux circonstances.

     

     

     La pudeur s’atténue avec l’âge comme la timidité,

     Mais où elle a régné, elle laisse la délicatesse.

     


    1 commentaire


  •  Tendres couleurs

     

     

     

    La terre n’a pas soif de sang des guerriers,

    Mais de la sueur des hommes.

    Proverbe brésilien

     

    La règle nous délivre des fantaisies, des tourments

    De l’incertitude.

    Joseph Joubert

     


    votre commentaire

  •  

    Hiver 

     

    De toutes les belles choses

    Qui nous manquent en hiver,

    Qu’aimez-vous mieux ? Moi, les roses ;

    -Moi l’aspect d’un beau pré vert ;

    -Moi, la moisson blondissante,

    Chevelure des sillons,

    -Moi, le rossignol qui chante

    -Et moi, les beaux papillons !

     

    Le papillon, fleur sans tige,

    Qui voltige,

    Que l’on cueille en un réseau ;

    Dans la nature infinie,

    Harmonie

    Entre la plante et l’oiseau !....

    Gérard de Nerval


    votre commentaire
  • Bonne Année


    votre commentaire
  •  

    Mon Hiver

     


    votre commentaire
  •  

    Féminité

     

     

     

    La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme.

     

    Un beau visage avec un joli sourire est le plus beau de tous les spectacles.

     


    votre commentaire
  • Le terme "épiphanie" est issu du grec et signifie "apparition".
    Célébrée le 6 janvier, cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages.

     

     

     

    Ce jour est aussi celui du premier miracle des noces de Cana et avant tout la date de baptême du Christ.

     

    Dès le Ve siècle, l'Eglise donna une importance considérable à cet événement. Pendant des siècles les chrétiens d'Orient célébrèrent la Nativité le jour de l'Epiphanie. Les Arméniens du Caucase le font encore aujourd'hui.
    Au
    I er siècle il fut déjà décidé de donner primauté à la naissance du Christ plutôt qu'à l'Epiphanie

     

    Dans de nombreux villages, on allume encore les "feux des rois" rappelant ceux qui, dit la légende, brûlèrent cette nuit-là à Bethléem pour cacher l'Étoile au roi Hérode

     

     

     

    La galette des rois, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée "part du Bon Dieu" ou "part de la Vierge", était destinée au premier pauvre qui se présenterait.


    votre commentaire