• ♥ Le rouge gorge ♥

    Le rouge gorge

    Le rouge gorge 

    Rouge-gorge

    Une tache d'orange accrochant le regard

    Un gris-beige de plumes 

    Un œil de perle noire où brûle une étincelle

    Pour bec un petit clou

    Des pattes d'allumettes

     Le rouge gorge

    trois notes métalliques en guise de cantale

    deux petits sauts de puce...

    Pour voir sous une feuille

    Un froissement furtif jusqu'à votre arrosoir

    Une courbette éclair, comme un salut de page

     Le rouge gorge

    Plus ici, déjà là, sans cesse en mouvement

    Du troène au transat, de l'aulne à l'étendoir

    Festonnant de son vol l'espace de ta quête.

    Passant si près du chat qui fait semblant de rien

    faisant dix fois le tour de mon vaste domaine

    De mon petit jardin

    Le rouge gorge 

    Loin de la canopée, des vagabonds du ciel

    loin des tailleurs de vent

    Du coté des rampants, du peuple de la terre 

    Vivante fleur d'hiver, fidèle compagnon

    te voilà, mon ami

    gardien de ma maison

    Michel64

    Le rouge gorge


    17 commentaires
  • ♥ Le crocus ♥

    Le crocus

     Le crocus

    Le crocus

    Crocus jaunes, crocus bleus

    L'astre divin heureux

    féconde vos cœurs 

    Doux instants bonheur 

    La terre rayonne

    Vos couleur chantonnent 

    cœurs d'ovaires bondes

    Charme tout le monde 

    L'iris des yeux se désaltère 

    De ce présent sur la terre

    Langage aux pétales muettes

    Sur des lèvres fluettes

    Chastes buveuses de rosée

    Aux clairs matins printaniers

    Crocus jaunes, Crocus bleus 

    Divin cadeau des dieux

    ClaudeB

    Le crocus


    14 commentaires
  • ♥ Amour vermeil  ♥

    Amour vermeil

    Amour vermeil

    Amour Vermeil

    le rouge-gorge est gonflé d'amour, il est séduit,

    La pivoine est de pourpre et l'oiseau lui ressemble

    On ignore ma foi, quand on les voit ensemble

    C'est l fleur qu gazouille ou l'oiseau qui fleurit?

     Amour vermeil

    Il sont nés le même jour, sans doute à la même heure

    Et la même rosée dépose chaque jour

    Les perles de vermeil qui font leur grand amour

    Mais quand la belle se fane, le bel oiseau meurt.

    Amour vermeil 

    Alors, dans le jardin où le bonheur a fui,

    Il penchera la tête et tomberont ses plumes,

    Et plus d'un amant qui de passion se consume

    Voudra, aimé comme elle, en mourir comme lui.

    Sissi poésieenhabit

    Amour vermeil


    17 commentaires
  • ♥ Les feux d’une passion ♥

    Les feux d’une passion

     Les feux d’une passion

    Les feux d'une passion

    Pour vous déclarer ma flamme, vous n'y avez vu que du feu,

    Qu'ils soient de joie ou de Bengale, j'ai utilisé tous les feux,

    J'ai appelé à l'aide les feux follets, mes amis les plus vieux,

    Ils sont tout feu tout flamme ces gentils gardiens, de feux.

    Mais, un feu peut en cacher un autre, j'y mettrai ma main au feu,.

    Aujourd'hui, ils m'épient, ils sont dangereux les feux des dieux,

    C'est pourquoi j'en appelle à nos vaillants soldats du feu

    Pour qu'ils luttent jusqu'à l'extinction de tout mes feux,

    Afin que, dans les flammes de l'enfer, je ne brûle pas à petit feu.

    Sissi poésieenhabit

    Les feux d’une passion


    13 commentaires
  • ♥ La mésange bleue ♥

    La mésange bleue

    La mésange bleue 

    Le mésange bleue

    Une mésange bien éduquée

    Ne mangeait que ce qu'il lui manquait.

    Quand vinrent les frimas de la bise

    Ce ne fut plus à sa seule guise

    Qu'elle becquetait par cours et près,

    Face au cousin au cou empourpré,

    A sa sœur charbonnière ou au merle,

    A l'heure où un grain vaut une perle,

    La pauvre ne faisant pas le poids.

    Ne leur disputait miettes et pois.

    Refusant problèmes ou querelles 

    Et la compagnie des tourterelles,

    Elle ne volait jamais de biens,

    Donc, se nourrissait de presque rien.

     La mésange bleue

    Quand elle trouvait un quelque chose,

    Elle piaulait, en vers et en prose,

    Pour savoir si ce n'appartenait 

    Pas à un voisin qui y tenait.

    Las, il se trouvait, la paix dans l'âme,

    Quelqu'un pour en faire la réclame!

    Se refusant à prendre ou glaner,

    A grappiller comme à chicaner,

    Notre oiselle n'était pas bien grasse, 

    Au contraire d'autres de sa race.

    De peur de flouer ou de léser, 

    Elle n'emportait rien qui pesait

    Quand d'autres chipent, chopent et tchapent 

    Sans vergogne tout ce qui se happe.

    Et, sautant ainsi plus d'un repas, 

    Elle connut un rapide trépas.

    Juvénal jadis dit, en penseur sûr et fin:

    "On loue l'honnêteté mais elle meurt de faim".

    Christian Satgé- janvier 2012

    La mésange bleue

    La mésange bleue 

    Cadeau de Maïté


    14 commentaires
  • ♥ Rose oranger ♥

    Rose oranger

    Rose oranger 

    Rose oranges

    Pour un bouquet de roses oranges,

    Venu du pays où vivent les anges,

    J'irai me baigner dans le delta Gange,

    Pour que jamais ton sourire ne change.

    Il est dans mon cœur comme celui des rois mages,

    Porteur de la lumière des meilleurs des présages.

    Quels frissons dans les yeux doux comme les nuages,

    Ö joie immense la déesse Athéna m'apporte ses louanges.

    De son saint lieu arrive son auguste gage,

    Tant que dans mes yeux les flots de roses oranges,

    M'enivrerons de tes plus belles vendanges.

    Tant que dans mon cœur il fera des ravages,

    Pour que dure longtemps nos échanges et partages

    Je t'offrirai toujours avec mon cœur des roses oranges.

    A toi Cherril

    ClaudeB 

    Rose oranger


    24 commentaires