• ♥ Mes chansons ♥

    Mes chansons

    Mes chansons

    Mes chansons

    Je veux chanter ma joie avant qu'elle ne s'envole

    Faire entendre ma voix comme on prend la parole

    Je veux chanter l'amour et le pays natal,

    Du printemps les beaux jours, l'accordéon du bal.

    Mes chansons

    Je veux chanter en chœur ou chanter sous la douche

    Pour éloigner ma peur, pour arrondir ma bouche.

    Lorsque les jours sont lourds, lorsque les jours sont blêmes,

    Je veux chanter toujours, je veux hanter quand même.

    Mes chansons

    Chansons me font cortège à la mélancolie.

    Chanson me font manège tournant vers mon ennui

    Quand s'enlise la vie, chansons me font réveil.

    Mes chansons

    Chansons me font rêver, la tête dans le étoiles,

    Chansons me font voguer et briser la grand voile

    Si le ciel est trop gris, chansons me font soleil.

    Sissi poésieenhabit 

    Mes chansons

     


    17 commentaires
  • ♥ Le grenadier ♥

    Le grenadier

     Le grenadier

    La Grenade: Élégance,Orgueil, Ambition, Fertilité

    Le grenadier

    On pense que le grenadier est originaire de perse ou d'Afghanistan.

    En Turquie, au 16eme siècle, la grenade entrouverte, avec ses graines 

    apparentes, est souvent représentée dans les riches tissus des caftans.

    La fleur de grenadier par sa couleur éclatante rouge vif évoque une 

    orgueilleuse flamme.

    La forme sphérique, mais bosselée de son fruit, terminée par six pontes

    en manière de couronne royale, sa peau foncée, épaisse et luisante comme 

    du cuir de Cordoue, en font une fruit glorieux.

    Dès qu'on fend son écorce, quelle merveille! le fruit est bourré de graines

    rouges et translucides.

    Le nom provençal de la grenade est miougrano 'mille graines) ce qui en fait

    aussi un symbole de fertilité. Ces graines ont donné leur nom à une pierre 

    précieuse, le grenat, rouge sombre comme elles.

    Moins poétique, mais plus en accord avec la plante orgueilleuse, la grenade 

    est aussi une arme guerrière.

    Le grenadier


    14 commentaires
  • ♥Neptune et Poséidon ♥

    Neptune et Poséidon

     Neptune et PoséidonNeptune et Poséidon

    Neptune et Poséidon

    célèbrent leur passion,

    l'océan en flots échevelés

    Avec Éole en liberté, 

    Jettent l'ancre sur les rochers.

     Neptune et Poséidon

    Les vagues se brisent en étincelles,

    Emportées par leur fougue se flagellent

    Se déchaînent en écumes fleuries,

    Dans la tempête de leur vie.

    Neptune et Poséidon 

    Elle se creusent dans une plainte éternelles, 

    En se brisant encore plus belles.

    Les flux et les reflux, livre, mais meurtris,

    Pleurent en s'épuisant, irréelle agonie.

     Neptune et Poséidon

    Neptune et Poséidon, s'agitent avec frénésies,

    Dans un spectacle Éolien plein de fantaisies.

    Les goélands battent les voiles blanches, 

    Sur la mer démontée les mâts se penchent,

     Neptune et Poséidon

    L'océan défie la puissance des dieux,

    Sa fougueuse magnificence inonde les yeux

    ClaudeB 

     

    Neptune et PoséidonNeptune et Poséidon


    12 commentaires
  • ♥L’automne ♥

    L’automne 

    L’automne

    L'automne

    On voit tout le temps, en automne,

    Quelque chose qui vous étonne,

    c'est une branche, tout à coup

    Qui s’effeuille dans votre cou.

    L’automne

    C'est un petit arbre tout rouge,

    Ou, d'une autre couleur encore,

    Et puis, partout ces feuilles d'or

    Qui tombent sans que rien ne bouge.

    L’automne

    Nous aimons bien cette saison,

    Mais la nuit si tôt va descendre!

    Retournons vite à la maison 

    Rôtir nos marrons dans la cendre.

    Angeline

    L’automne


    13 commentaires
  • ♥ Sagesse ♥

    Sagesse

     Sagesse

    Sagesse

    Ne cherche pas, car il est sacrilège de savoir

    Quelles sont les prédictions de l'art divinatoire.

    Tu voudrais connaître ce que les dieux ont prévu pour ta fin,

    Tout ce qui est écrit dans le grand livre du destin.

    Sagesse 

    Reste sourd à toutes les prophéties et aux oracles,

    Ta vie, tu le sais, est un véritable miracle,

    Remets-là entre les mains de la Providence

    Sagesse suprême par laquelle Dieu conduit ta chance.

     Sagesse

    N'interroge pas les astrologues, ils ne sauront te dire

    De combien de temps sera fait ton avenir,

    Cueille le jour sans te fier jamais au lendemain,

    Souviens-toi qu'aujourd'hui, c'est déjà demain

    Sissi poésieenhabit

    Sagesse


    19 commentaires
  • ♥Colchique ♥

    Colchique

    ColchiqueColchique

    Le colchique: Mes meilleurs jours sont passés

     Colchique

    Le colchique apparaît dans le prairies en automne. La mélancolie qui 

    mélancolie qui accompagne la fin de la belle saison l'environnement 

    d'une douce tristesse.

    Pour le cycle de la nature, en effet, les meilleurs jours de l'année 

    sont passés. Toutes les fleurs vont mourir avec l'hiver qui s'annonce. 

    Dans les campagnes on l'appelle également " veilleuse" car la coupe

    ovoïde formée par ses pétales contient des étamines d'un orange vif

    qui font penser à une petite flamme brûlant dans un coupe opalescente 

    et ceci ramène de nouveau à l'idée d'une lampe brûlant au chevet 

    d'un défunt

    ColchiqueColchique


    24 commentaires
  • ♥ Le jour c’évanouit ♥

    Le jour c’évanouit

    Le jour c’évanouit 

    le jour s'évanouit

    Le jour s'évanouit d'une splendeur immense,

    Le soleil qui s'éteint, dans la nuit qui s'avance

    Met l'horizon en feu dans l'âtre de ses flammes.

    Les nuages s'enfuient, dans le sang de leur âme

    De pourpre et d'or en vagues au ciel mouvant

    Dans leur flots sans bruits, emportés par le vent.

     Le jour c’évanouit

    Le jour se meurt, la nuit sa délivrance,

    Attache une à une, les étoiles qui se balancent.

    L'obscurité met sa robe, pour recouvrir le monde,

    La lune qui monte, avec sa clarté blanche, l'inonde,

    De ses rayons blafards, comme un fanal solitaire,

    Fanatisant ainsi, la nuit au ciel de la terre.

     Le jour c’évanouit

    La nuit vampirisme du jour, dans le soir du temps

    Suce les nuages, en les vidant de leur sang.

    Les âmes silencieuses commencent alors à souffrir, 

    Quand monte dans leur cœurs, le souffle du désir.

    A l'unisson, toutes les voix arrivent des étoiles, 

    L'oiseau céleste, à tire d'ailes, lève le voile,

    De cette ombre, où le noir de la nuit règne en vain,

    Pour illuminer le ciel d'un sourire divin

    ClaudB

    Le jour c’évanouit


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires