• ♥14 Juillet  ♥

    14 Juillet

    14 Juillet

     Le 14 juillet Fête nationale Française célèbre la prise de la 

    Bastille 14 juillet 1789 pour symbolique entraînant la fin

    de la monarchie

    14 Juillet

    14 Juillet

    La fête Nationale Française a été instituée par la loi de 1880 en

    référence à une double date, celle de 14 juillet 1789 et celle du 

    14 juillet 1790, jour d'Union nationale lors de la fête de la 

    fédération.

    14 Juillet


    16 commentaires
  • ♥Paris ♥

    Paris

    Paris

    Paris

    Doux mélange entre le blanc et le gris,

    Irisée lumière de nos pas 

    Sur les pierres du Sacré

    Au cœur des pavés 

    Jusqu'au cœur du parvis,

    Sur les marches 

    A escalader le ciel

    A guetter les tourterelles

    Les tourtereaux en émoi.

    Paris

    Lumières de ta ville

    Éclairant mes artères

    Sans taire plus jamais 

    Les mots justes.

    Paris

    Lumières dans tes yeux

    Aux frontières de l'ébène

    Notre bois précieux

    Que tes cils protègent 

    Comme un parapluie ouvert

    Sur le flash de nos je t'aime

    Paris inédit Chrissette

    Paris


    16 commentaires
  • ♥ Printemps d’amour ♥

    Printemps d’amour 

    Printemps d’amour

    Printemps d'amour

    Toujours matinal quand nous dormons encore 

    Il jouit avant nous de l'astre aux rayons d'or

    Saison des amours que les oiseaux fervents

    Savourent comme un doux et merveilleux présent.

    Printemps d’amour

    Dans les gazons si frais, dans le velours des fleurs

    Dans le cristal des eaux et dans celui des coeurs

    Printemps d'amour, saison que l'on regrette ici-bas

    Mais s'il ne mourait pas, l'été ne serait pas.

    Sissi poésieenhabit

    Printemps d’amour


    16 commentaires
  • ♥Myosotis ♥

    Myosotis

    Myosotis

    Myosotis: Ne m'oubliez pas

    Cette jolie fleur bleue est si petite, si frêle, qu'elle prend naturellement 

    Place entre les pages d'un livre, entre les plis d'une lettre à laquelle elle

    joint sa tendre recommandation: "Soyez fidèle!".

    On découvre son petit œil bleu, au printemps, à la lisière des clairières et 

    des bois, sur les berges des ruisseaux, Elle figure dans tous les herbiers.

     Myosotis

    En Autriche, où elle abonde, on raconte ainsi son histoire: Deux amoureux se

    promenaient au bord du Danube. La jeune fille aperçut une touffe de myosotis

    flottant à la surface de l'eau. Elle eut envie de ces fleurs et son ami, qui

    ne savait rien lui refuser, entra dans le fleuve, cueillit le bouquet, mais, 

    entraîné par le courant, il ne put que lui tendre les fleurs avant d'être englouti,

    et ses dernières paroles furent "Ne m’oubliez pas!".

    Myosotis


    17 commentaires
  • ♥ Violette ♥

    Violette

    Violette

    Violette

    Les taillis tu ornes de bouquets

    Ton bleu violette vient les éclairer

    Il ne faut pas te cueillir

    Les yeux te regardent avec plaisir

    Ta finesse, ton charme, ta beauté

    Avec ton enivrante odeur fait rêver

    Légère comme un papillon 

    Violette tu donnes la passion

    De ta douce musique printanière

    Les yeux se désaltèrent

    Violette tu éclaire l'azur

    Ton royaume est bleu pur

    Tu es une grande souveraine

    La plus belle parmi les reines

    ClaudeB

    Violette


    16 commentaires
  • ♥ L’homme de la mer ♥

    L’homme de la mer 

    L’homme de la mer

    L'homme de la mer

    Homme libre, toujours tu chériras la mer!

    La mer et ton miroir:  tu contemples ton âme

    Dans le déroulement infini de sa lame,

    Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

     L’homme de la mer

    Tu te p^lais à plonger au sien de ton image:

    Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur

    Se distrait quelquefois de sa propre rumeru

    Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

     L’homme de la mer

    Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets:

    Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes;

    Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,

    Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets!

     L’homme de la mer

    Et cependant voilà des siècles innombrables 

    Que vous vous combattez sans pitié ni remord,

    Tellement vous aimez le carnage et la mort,

    Ô lutteurs éternels,Ô frères implacables!

    Charles Baudelaire

    L’homme de la mer


    16 commentaires